TcWeb
Xen dedibox v3

Xen dedibox v3

Le

Dedibox à sortir la version 3 des dedibox … je m’empresse donc de mettre à jour cette petite page

L’objectif de ce document c’est de décrire l’installation de xen sur une dedibox V3 à 15€ HT par mois. Le dom0 sera sur une petite partition de 3G en début de disque et tout le reste sera en lvm avec reiserfs. Pas de debian sqeeze pour cause de bug dans la quadrilogie udev / kernel 2.6.32 / xen 4 / domU.

Dom0

Dedian Lenny

Installer une debian Lenny 64 (debian 5.0) avec juste un / de 3G et un petit swap, l’espace restant sera utilisé par le LVM. Ne pas oublier de changer les mots de passes.

Installer les paquets Xen :

apt-get install xen-hypervisor-3.2-1-amd64 xen-utils-3.2-1 linux-image-xen-amd64 xen-tools

Un petit fdisk pour créer un sda3 sur tout le disque restant et voilà, il est temps de rebooter. Une fois le reboot effectif, vous pouvez vérifier que vous utilisez bien le noyau xen :

uname -a 
Linux dedi04 2.6.26-2-xen-amd64 #1 SMP Thu Sep 16 16:32:15 UTC 2010 x86_64 GNU/Linux

Pour jouer avec les lvm et reiserfs, il faut les installer :

 apt-get install lvm2 reiserfsprogs

Il est possible de créer un VG (vg00 par exemple) avec tout le disque restant.

 pvcreate /dev/hda3
 vgcreate vg00 /dev/hda3

Du routage en ipv4

modifier le fichier /etc/xen/xend-config.sxp

(network-script network-route)
(vif-script     vif-route)

et ajouter ces 3 lignes dans le fichier /etc/sysctl.conf

net.ipv4.ip_forward=1
net.ipv4.conf.all.proxy_arp=1
net.ipv4.conf.default.proxy_arp=1

Un routeur IPv6

Installer les bon paquets

 apt-get install iproute radvd

Trouver son préfix 6to4, la commande suivante devrait fonctionner :

 printf "2002:%x%02x:%x%02x::\n" $(ifconfig eth0 | grep "inet adr"| sed -e 's/.*adr://' -e 's/B.*//g' -e 's/\./ /g')
 2002:58bf:503b::

Pour l’instant ça ne fonctionne pas.

DomU

Reste à configurer une petite machine virtuelle :

vi /etc/xen-tools/xen-tools.conf
IP=mon_adresse_ip_redondante
GW=addresse_ip_machine_hote
NAME=test2
xen-create-image --hostname=$NAME --ip=$IP --gateway=$GW --netmask=255.255.255.255 --lvm=vg00

Un petit lvscan permet de voir les 2 nouveaux FS :

dedi02:/etc/xen# lvscan
  ACTIVE            '/dev/vg00/test2-disk' [36,00 GiB] inherit
  ACTIVE            '/dev/vg00/test2-swap' [1,00 GiB] inherit

config dans le domU

mount /dev/vg00/$NAME-disk /mnt
vi /mnt/etc/network/interfaces

auto eth0
iface eth0 inet static 
  address mon_adresse_ip_redondante
  netmask 255.255.255.255
  post-up /sbin/route add -net ADDR_IP_MACHINE_HOTE netmask 255.255.255.255 eth0
  post-up /sbin/route add default gw ADDR_IP_MACHINE_HOTE

umount /mnt

et on peut booter la nouvelle machine, et se connecter dessus :

 xm create /etc/xen/$NAME.cfg
 xm console $NAME

pour la lancer automatiquement :

 cd /etc/xen/auto
 ln -s ../$NAME.cfg .

Récupération de DomU

Tous les domU étaient à reprendre de l’ancienne dedibox … j’ai donc changé les machine virtuelle de machine physique, en un mot migré d’une machine à l’autre.

On copie les lv de la machine1 vers la machine2 grace au snapshot lvm. Sur machine1 on crée le snapshot

DOMU=domu
lvcreate -s  -n ${DOMU}-disk-snapshot -L 150M /dev/vg00/${DOMU}-disk
mount /dev/vg00/${DOMU}-disk-snapshot /mnt/

Sur machine2 on crée un lv de la même taille

DOMU=domu
lvcreate -n ${DOMU}-disk -L 15G vg00
mkreiserfs /dev/vg00/${DOMU}-disk
mount /dev/vg00/${DOMU}-disk /mnt/

Et on copie les données :

rsync -a --progress --numeric-ids machine1:/mnt /

Sur machine1 on stop le domU et on synchronise le lv

xm shutdown ${DOMU}
umount /mnt
mount /dev/vg00/{$DOMU}-disk /mnt/

Sur machine2 on crée le lv de swap et on synchronise les dernières données

lvcreate -n ${DOMU}-swap -L 256M vg00

rsync -a --progress --numeric-ids machine1:/mnt /
umount /mnt
scp machine1:/etc/xen/${DOMU}.cfg /etc/xen/

Et voilà, on peut maintenant lancer \${DOMU} sur la nouvelle machine

Autre

Contournement d’un bug Xen 3 dans l’allocation mémoire du pilote réseau

Régulièrement, certains domU se retrouvais injoignable par le réseau, des ping dom0 vers domU et domU vers dom0 donnaient 100% des paquets perdu pourtant toutes les interfaces étaient là, bien présentent, et bien configuré. Seul indice, cette ligne dans /var/log/message

xen_net: Memory squeeze in netback driver.

La solution, fixer la mémoire utilisé par dom0, dans /etc/xen/xend-config.sxp

(dom0-min-mem 96)

et dans /boot/grub/menu.lst

# xenhopt=dom0_mem=96M

bug Xen 4 et noyau 2.6.32

Les symptomes sont les suivants : pas de log, ping du domU passe plus et depuis le domU (xm console) ping dom0 passe pas. Seul solution relance le domU. D’après mes recherches il y a un bug dans la suite udev > 125 + xen 4 + noyau 2.6.32 utilisé en domU. Pas de solution pour l’instant et j’ai pas rassemblé suffisamment d’éléments pour faire un bug ;-(

Système de secours

En cas de problème dedibox met à disposition un “Système de secours” la dedibox boot en pxe avec une ubuntu. Pour éviter le problème lié au “StrictHostKeyChecking” je propose la solution suivante.

ssh -o UserKnownHostsFile=/dev/null -o StrictHostKeyChecking=no user@IP

pour monter le disque et faire une cage :-)

mount /dev/sda2 /mnt
mount --bind /dev /mnt/dev
mount --bind /sys /mnt/sys
mount --bind /proc /mnt/proc
chroot /mnt

umount /mnt/dev
umount /mnt/sys
umount /mnt/proc
umount /mnt

Mon utilisation

Depuis la mise en ligne de ces quelques notes vous êtes nombreux à me demander comment j’utilise mes xen, alors voilà, nous sommes 4 sur une dedibox avec 4 VM de 34G de DD et 448M de ram.

Liens

Trucs en plus

Supprimer un noyau bloquant

apt-get remove linux-image-2.6.32-bpo.4-686-bigmem
mv /etc/grub.d/10_linux /etc/grub.d/50_linux
update-grub2
grub-install /dev/sda
comments powered by Disqus